Poster un commentaire

Test Assassin’s Creed III

AC IIIAprès l’épisode Revelations, qui proposait certaines nouveautés assez anecdotiques comme par exemple les bombes et le tower defense qui n’apportaient pas grand chose à la franchise, l’épisode 3 d’Assassin’sCreed était attendu avec ardeur par tout les fans de la saga. Après plus de deux années de développement, Ubisoft nous dévoile enfin la « vraie » suite de sa licence.

Altaïr, Ezzio Auditore ?  Cela en est à présent terminé de ces deux héros qui font maintenant bel et bien parti du passé. Faites place à Connor Kenway, enfin Ratohnaké:ton  (prononcé Ra doun a gay doun) de son vrai nom indien qui est le nouveau héros d’Assassin’s Creed.  Enfin, le vrai héros est bien sûr Desmond Miles qui continue de rechercher les temples de la première civilisation afin de sauver le monde avant la date fatidique du 21 décembre 2012. Il se rendra donc avec ses compagnons dans un de ces derniers et devra revivre la vie de Connor afin de trouver un talisman qui sert de clé pour accéder au coeur du temple.Enfin la première partie du jeu, vous proposera néanmoins d’incarner Haytham Kenway en guise d’introduction-tutoriel à l’aventure se terminant par une superbe révélation.

Vous incarnez donc Connor un métisse ayant pour mère une native américaine et pour père un britannique. Connor grandi tranquillement avec sa mère au milieu d’une petite tribu pacifiste dans une vallée au fin fond de l’Amérique sauvage du XVIIIème siècle. Mais, un jour alors qu’il s’amuse avec ses amis dans la forêt, des hommes blancs viennent l’agresser puis mettent le feu à son village. Connor est très marqué par cet événement et se verra plus tard confier la mission par un des « esprits » de son peuple de se rendre chez un homme symbolisé par la marque des assassins sous peine de voir son pays et sa tribu dévastée de nouveau. Connor s’exécutera alors et rencontrera son mentor, puis participera aux événements marquants de la révolution américaine. Connor est un personnage intéressant avec une vraie histoire et des vraies motivations mais restera tout de même moins profond et attachant que son ancêtre Ezzio. Il lui manque l’humour et un certain second degré qui faisait le charme de l’italien.

Au niveau graphique, ce n’est pas la grosse claque mais il faut avouer que le jeu est vraiment très beau, on sent que les consoles actuelles arrivent au bout de leurs limites. Les effets de lumières, les conditions climatiques, les textures en elles mêmes, les animations et bien sûr la direction artistique sont vraiment très réussis. Malheureusement, à ce jour il persiste toujours des bugs assez étonnants voir même choquants pour un jeu de cette envergure (personnages passant au travers l’un de l’autre, fusil d’un ennemi mort flottant dans les airs par magie) qui devraient en toute logique être corrigés par une future mise à jour.

Le gameplay a également fait peau neuve, les parties du corps de votre personnage ne sont plus assignées à certaines touches comme auparavant. La façon de contrôler le personnage à été repensée, épurée et finalement est beaucoup plus naturelle et devrait bien mieux convenir à des joueurs qui voudraient commencer la sage par cet épisode. Les déplacements de Connor sont vraiment fluides et il peut à présent faire des virages très serrés pour semer ses poursuivants au détour de petites ruelles par exemple. Les moments où il se déplace dans la forêt sont vraiment très appréciables, et laisse admirer l’agilité de notre héros qui bondira d’arbre en arbre avec une fluidité et une rapidité déconcertante. Les combats quant à eux, sont maintenant beaucoup plus cinématographiques qu’autrefois, ressemblant fortement à ce qu’a pu nous offrir dernièrement Batman mais ont perdu au change en difficulté.

Le jeu se découpe en trois zone : Boston, New York et la frontière (territoire sauvage se trouvant entre les deux villes). Il faut être clair, c’est la plus grande surface de jeu à ce jour dans un Assassin’s Creed. Au fil de l’aventure vos missions vous conduiront à traverser ces endroits qui sont remplis de quêtes annexes et d’objets à collecter.

En parlant de quêtes annexes, il ne faut surtout pas passer à coté des batailles navales, nouvelles phases de jeu offertes par la série et qui sont vraiment une excellente surprise. Rien que ces dernières pourraient constituer  un jeu à elles toutes seules. C’est bien simple elles sont tout d’abord superbes graphiquement, ensuite la mise en scène est spectaculaire on s’y croirait vraiment, avec les matelots qui s’activent dans tout les sens, les vagues qui percutent notre navire, le vent qui claque dans nos voiles et Connor qui hurle ses ordres à son équipage . En un mot: grandiose !

Comme depuis Assassin’s Creed 2 avec la gestion de la villa Monteriggioni qui avait beaucoup plu au joueurs, Ubisoft nous propose dans chaque volet de gérer une zone de jeu sur le plan économique et cette fois d’une façon encore plus avancée qu’auparavant. C’est donc le domaine de Davenport qui dépend de vous pour cette aventure. Vous pouvez ainsi effectuer des missions annexes appelées mission du domaine, qui vous permettent de recruter des personnes qui développeront l’économie de votre fief.

Ce nouvel Assassin’s Creed est donc fidèle aux attentes de ses fans et propose une aventure enfin rafraichie, et un gameplay renouvelé. L’histoire pour le coup, nous révèle de véritable révélations contrairement à son prédécesseur qui avaient pu nous décevoir sur ce plan. Difficile d’en dire plus sans vous gâcher la surprise mais sachez qu’Assassin’s Creed comme prévu est LE jeu indispensable de cette fin d’année, avec une histoire superbe, des graphismes poussant à bout nos machines et un gameplay de plus en plus proche de la perfection. Et même si une fois de plus le final du jeu peut nous laisser sur notre faim, espérons qu’Ubisoft continue de pousser sa série vers le haut comme il le fait si bien depuis son début en écoutant les remarques des fans, et en les surprenants agréablement sur de nombreux points à chaque reprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :