Poster un commentaire

Test Crazy Taxi

Crazy TaxiRien que le nom de ce jeu pourrait suffire à entrainer un vent de nostalgie dans le cœur de nombreux joueurs. En effet, il représente l’époque de la Dreamcast, la dernière console de Sega, qui faute d’avoir été un grand succès commercial, a marqué les esprits de beaucoup de monde.

Originellement sorti en arcade sur Naomi en 1999, le jeu a rapidement été adapté sur Dreamcast et est arrivé sur ce support en 2000. Par la suite, il y aura un portage sur PCPlaystation 2 ainsi que surGamecube (des versions PSP et GBA ont également existé mais sont beaucoup moins marquantes).

Le jeu vous mets dans la peau d’un chauffeur de taxi dans une ville fictive ressemblant très fortement à San Francisco avec ses dénivelés incroyables qui permettent de faire d’énormes bonds en voiture. Vous choisissez en début de partie un mode de jeux entre Arcade ou Original qui vous propose deux villes différentes mais inspirées l’une comme l’autre de San Francisco. Un mode Crazy Box vous propose également plusieurs défis comme du saut en longueur, un concours de drift etc…

Une fois le mode de jeu choisi vous décidez si vous voulez jouez selon les règles de l’arcade en ayant un temps donné, et en devant conduire un maximum de client pour gagner du temps supplémentaire ou bien choisir de travailler pour une durée imposée soit 3 ou 5 minutes au choix. Ensuite, vous sélectionnez un conducteur parmi 4 personnages ayant chacun son propre taxi avec ses caractéristiques comme une meilleure accélération pour l’un, une plus grande vitesse pour l’autre etc…

Vous voilà à présent lancé à toute allure sur les routes, plusieurs passants vous attendent sur le bord et un rond de couleur autour de ces derniers vous indiquent où vous arrêtez et le niveau de difficulté de la course. Lorsque vous conduisez vous pouvez slalomer entre les autres voitures ou bien effectuer des sauts dès que l’occasion se présente (dénivelés, tremplin etc…) pour gagner des pourboires. Une fois arrivé à destination vous touchez le prix de la course plus tout les bonus accumulés au long du trajet. Dès que vous prenez un nouveau client le compteur de temps augmente et vous récupérez ainsi de précieuses secondes. Arrivé à zéro la partie s’arrête brusquement comme sur une borne arcade et vous vous voyez décerner une note pour votre partie.

L’ambiance du jeu est très pêchue, et vous mets tout de suite de bonne humeur. Vous foncez à tout allure sur du « The Offspring » et sur du « Bad Religion« . Si vous n’appréciez pas ce genre de musique la version IOS vous propose même de lancer vos propres playlist avec la bibliothèque musical de votre appareil.

Les graphismes sont les mêmes qu’à l’époque de la Dreamcast et ont pour le coup bien vieillis. Néanmoins, le jeu ayant été testé sur le nouvel Ipad et sur l’Ipod touch 4g, je me dois de signaler que la version ipod touch à tendance à pâtir de nombreux ralentissements.

En conclusion voici un nouveau titre à ne pas rater sur l’app store ! Après la triste nouvelle de la fermeture de Sega France il y a quelque mois, cela nous fait chaud au cœur de retrouver un titre qui avait fait notre bonheur sur une de leur console et qui même après toutes ces années est toujours aussi fun et addictif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :